Les curiositĂ©s de Rome #6

De nouvelles curiosités cachées dans la Ville Eternelle, ça faisait longtemps pas vrai?! Commençons de suite :)!

Encore une fois c’est grĂące Ă  ChĂ©ri que j’ai connu la premiĂšre: La Sedia del Diavolo (La chaise du Diable) situĂ©e proche de chez moi sur la Piazza San Elio Callistio. Rien que son nom intrigue, il s’agit en rĂ©alitĂ© de la tombe romaine d’Elio Callistio datant du IIĂšme siĂšcle. Elle fut surnommĂ©e la « Chaise du diable » jusque dans les annĂ©es cinquante. Lorsque celle-ci s’Ă©croula elle servie d’abris aux vagabonds et aux pasteurs. Elle Ă©tait Ă©galement beaucoup reprĂ©sentĂ©e dans la peinture de la pĂ©riode romantique. La nuit lorsqu’elle servait de refuge on y voyait la fumĂ©e et le rouge des flammes qui s’en Ă©chappait (et ce de loin) d’oĂč son surnom: Sedia del diavolo.

Le PanthĂ©on est un incontournable lorsque l’on vient Ă  Rome mais alors pourquoi je vous en parle? Et bien si vous l’avez dĂ©jĂ  vu, avez-vous remarquĂ© l’Ape Barberina (abeille) sculptĂ©e sur l’un des chapiteaux d’une colonne? Il s’agit d’un symbole de la Famille Barberini et fĂ»t sculptĂ©e par Bernini. Il s’agit d’un symbole voulut par le Pape Urbano VIII Barberini en l’honneur de ce lieu sacrĂ©. La prochaine fois que vous passez devant le PanthĂ©on levez bien les yeux :)!

La Cicatrice de la Colonna di Marmo (Vicolo della Spada di Orlando): selon la lĂ©gende la fĂȘlure que nous pouvoir voir sur la colonne serait due au passage du Chevalier Roland, paladin de Charlemagne. FĂȘlure laissĂ©e par sa lĂ©gendaire Ă©pĂ©e Durandal. En proie Ă  la rage et la furie Roland se dĂ©chaĂźne dans la monde entier tentant Ă©galement de dĂ©truire son Ă©pĂ©e afin qu’elle ne tombe pas entre les mains d’ennemis. Celle-ci Ă©tant indestructible elle laissera sur son passage de nombreux dĂ©gĂąts et de nombreuses traces dont celle que nous pouvons voir Ă  Rome sur cette colonne.

Je vous parlais de Garbatella dans mon dernier article, en m’y rendant j’en ai profitĂ© pour chercher des petites curiositĂ©s et j’en ai trouvĂ© deux. L’une d’elle est la premiĂšre pierre du quartier qui fut dĂ©posĂ©e le 18 fĂ©vrier 1920 par le Roi Vittorio Emanuele III, Piazza Benedetto Brin. Celle ci est rĂ©guliĂšrement nettoyĂ©e d’oĂč sa couleur encore bien blanche.

La seconde date de 1949; des premiĂšres Ă©lections dĂ©mocratiques aprĂšs plus de vingt ans de fascisme. Il s’agit d’un graffiti et nous pouvons encore lire aujourd’hui « Vota Garibaldi ».

J’espĂšre que ces articles sur les curiositĂ©s de Rome vous plaisent toujours autant :)!

Des bisous,

Amandine

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s