Les curiosités de Rome #6

De nouvelles curiosités cachées dans la Ville Eternelle, ça faisait longtemps pas vrai?! Commençons de suite :)!

Encore une fois c’est grâce à Chéri que j’ai connu la première: La Sedia del Diavolo (La chaise du Diable) située proche de chez moi sur la Piazza San Elio Callistio. Rien que son nom intrigue, il s’agit en réalité de la tombe romaine d’Elio Callistio datant du IIème siècle. Elle fut surnommée la « Chaise du diable » jusque dans les années cinquante. Lorsque celle-ci s’écroula elle servie d’abris aux vagabonds et aux pasteurs. Elle était également beaucoup représentée dans la peinture de la période romantique. La nuit lorsqu’elle servait de refuge on y voyait la fumée et le rouge des flammes qui s’en échappait (et ce de loin) d’où son surnom: Sedia del diavolo.

Le Panthéon est un incontournable lorsque l’on vient à Rome mais alors pourquoi je vous en parle? Et bien si vous l’avez déjà vu, avez-vous remarqué l’Ape Barberina (abeille) sculptée sur l’un des chapiteaux d’une colonne? Il s’agit d’un symbole de la Famille Barberini et fût sculptée par Bernini. Il s’agit d’un symbole voulut par le Pape Urbano VIII Barberini en l’honneur de ce lieu sacré. La prochaine fois que vous passez devant le Panthéon levez bien les yeux :)!

La Cicatrice de la Colonna di Marmo (Vicolo della Spada di Orlando): selon la légende la fêlure que nous pouvoir voir sur la colonne serait due au passage du Chevalier Roland, paladin de Charlemagne. Fêlure laissée par sa légendaire épée Durandal. En proie à la rage et la furie Roland se déchaîne dans la monde entier tentant également de détruire son épée afin qu’elle ne tombe pas entre les mains d’ennemis. Celle-ci étant indestructible elle laissera sur son passage de nombreux dégâts et de nombreuses traces dont celle que nous pouvons voir à Rome sur cette colonne.

Je vous parlais de Garbatella dans mon dernier article, en m’y rendant j’en ai profité pour chercher des petites curiosités et j’en ai trouvé deux. L’une d’elle est la première pierre du quartier qui fut déposée le 18 février 1920 par le Roi Vittorio Emanuele III, Piazza Benedetto Brin. Celle ci est régulièrement nettoyée d’où sa couleur encore bien blanche.

La seconde date de 1949; des premières élections démocratiques après plus de vingt ans de fascisme. Il s’agit d’un graffiti et nous pouvons encore lire aujourd’hui « Vota Garibaldi ».

J’espère que ces articles sur les curiosités de Rome vous plaisent toujours autant :)!

Des bisous,

Amandine

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s